CONSEILS pour un BONSAI ERABLE du JAPON.

CONSEILS pour un BONSAI ERABLE du JAPON.

L'érable du Japon, également connu sous le nom scientifique Acer palmatum, est un arbre exceptionnel souvent utilisé en bonsaï pour sa beauté et sa délicatesse. L'érable est sans aucun doute l'arbre que tout amateur de bonsaï souhaite avoir un jour.
La délicatesse de ses feuilles, la beauté de son tronc et sa spectaculaire coloration automnale lui confèrent une beauté incomparables. Sa culture en bonsaï nécessite une attention particulière pour garantir son épanouissement et sa longévité.


Voici un guide complet sur l'entretien des érables du Japon en bonsaï, avec des conseils pratiques pour vous aider à réussir dans cette aventure passionnante.

 

 

 

1. Entretien d'un Acer Palmatum :

 

L'érable est une espèce très impressionnante et très gratifiante, mais assez sensible. En effet ses feuilles délicates peuvent souffrir de la mauvaise qualité de l'eau, du vent desséchant et des canicules. C'est pourquoi il faut leur accorder plus d'attention qu'aux autres bonsaï.

En général, ils prospèrent mieux dans les climats frais et humides. Néanmoins avec quelque précautions, nous pouvons le cultiver dans nos climats.

 

 

2.Choix de l'emplacement pour un bonsai :

 

Dans leur habitat naturel, les érables palmatum poussent comme des arbres de sous bois. Cela signifie qu'ils se trouvent généralement sous la canopée d'arbres plus grands.
Les érables du Japon préfèrent un emplacement partiellement ombragé en période chaude. Ils tolèrent le plein soleil mais doivent être protégés des rayons brûlants, surtout en été. Placez les à mi-ombre pour éviter que les pointes des feuilles ne se dessèchent.
Ils sont très sensibles aux vents qui dessèches. C'est pourquoi, nous conseillons d'utiliser des brises vent, placés aux vents dominant. Une exposition plein Est est idéal.
Ils doivent toujours être exposés à l'extérieur. C'est derniers ont besoin d'heures de froid afin d'avoir une belle coloration automnale et un repos végétatif pendant l'hiver.

 

 

 

2. Température idéal pour un érable :

 

Comme nous l'avons vu, les érables peuvent pousser en France métropolitaine. Néanmoins il est conseillé de faire attention au température négative et très chaude.


En dessous de -3°c, mettez en place des protections. Les rentrer en serre froide, pose de voile d'hivernage, etc...)
Attention également au gelé tardive de printemps, qui cause énormément de dégât sur les jeunes pousses.
Ils craignent également les chaleurs sèches, donc veillez à maintenir une atmosphère fraîche et humide autour de votre bonsaï.

 

 

3. Ventilation :

 

Évitez les courants d'air desséchants qui pourraient endommager les feuilles de votre érable du Japon. Assurez-vous qu'il bénéficie d'une bonne circulation d'air pour éviter les maladies fongiques telles que l'oïdium par exemple.

 

 

4. Contenant et pots :

 

Optez pour un pot de forme plate et allongée qui permettra aux racines de s'étaler et de recevoir la chaleur nécessaire en été. Assurez-vous que le pot ai un bon drainage pour éviter la pourriture des racines.
Attention un pot plat demande une plus grande surveillance sur l'arrosage.

 

 

 

5. Arrosage :

 

Arrosez régulièrement votre bonsaï d'érable du Japon en petites quantités. Attendez que la surface du sol commence à sécher avant d'arroser à nouveau pour éviter l'excès d'eau, qui peut entraîner la pourriture des racines.

Il est important d'avoir une eau d'arrosage de qualité. C'est tout particulièrement vrai pour les érables, c'est derniers étant sensibles aux eau dure (calcaire). L'eau de pluie reste idéal. Elle est un peu acide, mais attention au mode de stockage.

 

 

6. Vaporisation :

 

Le feuillage de l'érable du Japon apprécie un air humide, surtout en été. Bassinez (mouiller en pluie fine) fréquemment les feuilles de votre arbre, afin de maintenir l'humidité nécessaire. Surtout si ce dernier est exposé à un vent sec ou au soleil direct.

 

 

7. Quel Engrais pour Bonsai :

 

Un arbre en pot à obligatoirement besoin de fertilisation.
Le premier apport peut se faire dès le débourrement de l'arbre, après l'hiver, début du printemps.
On peut arrêter la fertilisation à l'arrivée des fortes chaleurs, car l'arbre cesse de croître.
Apportez de l'engrais à nouveau en automne pour renforcer l'arbre pendant la période hivernale, cela lui permettra de pousser fortement au printemps suivant. C'est la période de fertilisation à ne pas rater. Ceci garantie une meilleur santé à vos arbres.
Choisissez des engrais faiblement dosé de type 2/2/2 de N/P/K.
Ceci afin d'éviter tout excès et éventuel brûlure sur les racines.
Nous préconisons des engrais organique à libération lente.

 

 

8. Substrat, terre à bonzai :

 

Utilisez un substrat adapté à l'érable du Japon, avec une granulométrie qui favorise un bon drainage. Le bon écoulement de l'eau est la clé d'une bonne culture des érables.
Vous pouvez opter pour un mélange à base de roche volcanique comme la pouzzolane, la pumice ou la zéolite. Rajoutez également un substrat plus rétenteur comme la fibre de coco ou de l'écorce de pin composter.

 

Erable bonsai Burton

 

 

9. Rempotage :

 

Rempotez votre bonsaï d'érable du Japon à la fin de l'hiver ou au début du printemps, juste avant le débourrement des bourgeons.
Rempotez tous les 1 à 4 ans selon l'âge de l'arbre, en veillant à préserver les racines saines.
Les acer ont une croissance racinaire très vigoureuse, c'est pourquoi, à chaque rempotage, il faut enlever les racines qui ont grossis. L'idée est de favoriser le petit racinaire, afin d'obtenir un nebari (collet) étalé et équilibré.

 

 

10. Taille :

 

Taillez votre un érable pour maintenir sa forme et sa structure. Évitez les tailles trop sévères qui pourraient stresser l'arbre. Coupez les branches et les pousses au besoin, pour favoriser la ramification et la densité du feuillage.

 

Les acer Palmatum ont une bonne capacité de refermer les coupes. Néanmoins, il est important de faire les grosses tailles en hiver, lorsque l'arbre est à l'arrêt et que le flux de sève est plus faible. Sinon, on risque de perdre une branche, du à un retrait de sève.
Une taille en vert (dans le mois de juin) est également possible. C'est ma préféré, l'arbre en pleine pousse, supportera plus facilement les tailles.
Les plaies doivent être recouverte d'un papier aluminium autocollant afin d'éviter la pénétration de champignons et favoriser le recouvrement des cicatrise.

 

Les entre-nœuds (l'espace qui sépare un bourgeon d'un autre) peuvent parfois être long et comme les érables ne bourgeonne pas entre ces deux espaces, il est essentiel de toujours laisser un bourgeon derrière une coupe afin qu'il puisse se ramifier.
Ceci est très important lors de la conception des branches de l'érable, car si les entre-nœuds sont trop longs, il faudra tailler plus loin. L'érable ne produira jamais de feuilles dans les espaces dépourvus de bourgeons.

Sur les bonsai à ramification avancée, il convient d'éclaircir les feuilles au milieu du printemps. Cela peut se faire en enlevant une feuille de chaque bourgeon sur les branches extérieures, afin que la lumière puisse pénétrer dans l'arbre et que les bourgeons intérieurs deviennent actifs. Si cette opération n'est pas effectuée, la ramification interne sera perdue.

 

 

11. Styles d'érables japonais :

 

Les Acer sont généralement des arbres très féminins et délicats, de sorte que les troncs sinueux avec une ramification très fine sont courants.
Cependant, on peut également voir des spécimens courts et larges de la taille d'un shohin (environ 20cm), car la facilité de ramification et la taille de la feuille invitent à les former dans des formats plus petits.
Il est très courant de former les érables sous forme de troncs doubles ou même de troncs multiples, voir en forêt.

Pour former un bonsai d'érable à partir de zéro, nous pouvons utiliser des graines, des boutures ou par marcottage.
L'avantage de marcotter une branche d'érable est que l'on peut obtenir un nébari parfait, car toutes les racines sortiront du même point.
Les jeunes plants d'érable issue de semis sont également un moyen efficace est rapide pour créer des prébonsai. Les semis sont plus vigoureux que des boutures ou même des marcottes.

 

 

 

 

12. bonsaï d'érable bleu :

 

Des photos de bonsaïs aux feuilles bleues circulent sur internet. Cependant, ces images sont fausses. Il n'existe pas d'arbre de ce type. En générale se sont des graines vendu pour donner naissance à un érable bleu.

 


Il s'agit tout simplement d'un canular, généralement à des fins commerciales. Au mieux vous aurez des graines d'érables palmatum classique, au pire des graines de couleur bleu.
Ne vous laissez pas abuser par ce genre de publications et en cas de doute, n'hésitez pas à vous rapprocher de nous, afin d'avoir des informations fiables.

 

 

12. Variétés d'érables Palmatum

 

Acer Palmatum deshojo :

 

Il se caractérise par une pousse d'un rouge très intense au printemps, qui passe de l'orange au vert au fur et à mesure de la saison. En automne, les feuilles redeviennent rougeâtres.

 

Acer palmatum dissectum :

 

Il est réputé pour sa grâce et sa facilité de culture. Avec sa silhouette délicate et aérée, cet arbre caduc se distingue par son feuillage finement découpé, d'un rouge pourpre au printemps, qui évolue vers de magnifiques teintes rouge-orangé en automne. Il préfère un emplacement abrité du vent, à l'ombre ou à mi-ombre, dans un sol léger et bien drainé, légèrement acide à neutre, qui peut même être ponctuellement sec. Cette variété s'épanouit également très bien en pot.


Acer Palmatum atropurpureum :

 

Il est connu pour ses beaux bourgeons rouges à violets. Il conserve cette couleur sur ses feuilles pendant une grande partie de l'année, ce qui en fait un arbre très spécial.

 

Acer Palmatum orange dream :

 

Les feuilles de cette belle variété varient tout au long de l'année. Au printemps, elles poussent avec une couleur jaune-orange spectaculaire. En été, elles deviennent verdâtres et, avec l'arrivée du froid, elles nous surprennent avec un automne rouge étonnant.


Acer Palmatum kiyohime :

 

Il a une très petite feuille et est souvent représenté comme un balai.

 

Acer Palmatum arakawa :

 

Sa plus grande qualité est l'impressionnante écorce craquelée que forment les vieux spécimens. Il a cependant une espérance de vie plus courte que les autres érables.



En suivant ces conseils d'entretien, vous pourrez profiter pleinement de la beauté et de la grâce de votre bonsaï d'érable du Japon pendant de nombreuses années. N'hésitez pas à vous référer à nos vidéos sur la chaîne YouTube VITAL BONSAI pour trouver des réponses à vos questions.
Découvrez notre sélection d'érable dans la Boutique VITALBONSAI.SHOP.

 

 

 

 

Retour au blog